A propos de livres…

« Christologie du témoignage dans le concile Vatican II »

Francisco Esplugues Ferrero, Editions du Cerf 2015pacoeff_cerf

« La belle thèse du Père Francisco Esplugues Ferrero Christologie du témoignage dans le Concile Vatican II que j’ai le plaisir de préfacer constitue une contribution de premier ordre à la compréhension et à la réception du Concile qui n’en sont sans doute qu’à leurs débuts.

La plupart des interprétations proposées jusqu’ici étaient élaborées à partir de questions pour ainsi dire extérieures aux textes eux-mêmes. C’était par exemple le cas pour celles qui étaient commandées par l’alternative : continuité ou rupture. De telles problématiques ont eu pour effet de laisser dans l’ombre des aspects essentiels de l’enseignement conciliaire.

Le principe herméneutique qui inspire le présent travail tient en deux propositions : c’est des textes eux-mêmes que se dégagent les vérités à partir desquelles l’ensemble trouve sa vraie signification et son équilibre ; c’est ainsi d’une affirmation christologique majeure que procède l’unité de l’enseignement conciliaire. Nous avons là comme le présupposé et le moteur implicite de l’interprétation qui nous est proposée. Sans doute un tel principe n’est-il pas propre à l’auteur, mais il sera à l’avenir présent dans une majorité de travaux significatifs ».

Cardinal Cottier, de la préface.

***

« On peut analyser un concile œcuménique comme une organisation animée par une mécanique politique. On peut le considérer comme une réunion de la hiérarchie catholique, destinée à trouver le meilleur (ou le moins mauvais) compromis entre des tendances théologiques, pastorales, culturelles, presque opposées. On peut l’aborder comme un recueil de textes de portée dogmatique, disciplinaire, pastorale. On peut le recevoir comme un point de départ, ou un point de rupture, ou encore un accident historique à oublier à tout prix.

Le père Francisco Esplugues Ferrero choisit de considérer Vatican II comme un acte théologique de l’Église catholique en quête de fidélité plus totale à son Seigneur et Époux. Homme d’expérience, missionnaire sous plusieurs latitudes, il est conscient de l’impact qu’une réception plus complète du Concile pourrait avoir sur l’engagement missionnaire de l’Église ; il veut contribuer pour sa part à cette œuvre de réception. Pour y parvenir, il entreprend une recherche fondée sur l’étude patiente et méticuleuse des textes dans leur histoire conciliaire.

Son étude met en lumière un fait indiscutable : de Sacrosanctum Concilium à Dignitatis Humanæ, le Concile lit l’Écriture Sainte dans le but unique de se laisser in-former et trans-former par le Christ, Témoin fidèle et véritable.

La richesse de Vatican II apparaît alors : il ouvre un espace merveilleusement adapté pour susciter, former et soutenir des témoins du Christ pour le monde d’aujourd’hui. Cet espace pourrait être pris en compte bien davantage pour l’organisation de la formation intellectuelle et humaine des candidats au Sacerdoce. Il offre enfin au zèle apostolique de quoi s’orienter, se ressourcer, se convertir peut-être, pour servir l’unique Témoin du Père, dans la force de l’Esprit Saint ».

Etienne Michelin, de l’avant-propos

Pour l’acheter on-line :

http://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/17398/christologie-du-temoignage

Publicités

Parcours Fondamental de Théologie 2014-2015

Cours de Théologie pour la Mission

« Que la Parole du Christ réside chez vous en abondance, et que sa paix règne dans vos cœurs » Col 3, 15-16

PC-Asellus

Télécharger ici le tract de l’année 2014-2015 en PDF: PFT_2014-15

HISTOIRE

Le Parcours fondamental de théologie de l’École de la Mission Saint Paul constitue une structure de formation théologique-missionnaire au service du Diocèse d’Avignon. Il a été fondé par la Famille Missionnaire Dialogue de Dieu en septembre 2005, et encouragé par Mgr. Cattenoz, évêque d’Avignon.

ESPRIT

Le but de ce parcours théologique est de nous introduire dans le trésor inépuisable de la foi, d’une façon simple et profonde. Nous parcourons les grandes lignes du mystère chrétien tels qu’ils se manifestent dans la Parole de Dieu et la Tradition, en approfondissant la sagesse de vie qui s’en dégage. Nous ne voulons pas nous limiter à une assimilation théorique, mais plutôt donner des clés spirituelles pratiques, permettant aux étudiants de découvrir que la foi chrétienne répond à leurs besoins les plus profonds, et qu’elle constitue un don immense et joyeux à offrir aux hommes.

A QUI S’ADRESSE-T-IL ?

Le parcours s’adresse à des baptisés qui, ayant une expérience du Christ voudraient la développer et la transmettre et qui participent d’une manière assidue aux « journées missionnaires » de l’École de la Mission Saint Paul. Ce sont des laïcs qui à cause de leurs multiples activités n’ont pas le temps de suivre des cours universitaires, et qui en même temps, par leurs inquiétudes et par la confrontation à laquelle ils se voient soumis dans leurs milieux, ne peuvent pas rester au niveau de formation qu’ils ont reçu dans la catéchèse.

* * *

Pour plus d’informations sur le développement du parcours, contactez: Ecole de la mission Saint Paul, FMDD – 04.90.82.17.87 / connaitrelechrist@yahoo.fr

A propos de livres

« A la lumière de Vatican II.

Relectures du Visage du Ressuscité du P. Marie-Joseph Le Guillou »

Ed. Parole et Silence, juin 2014

 Gabriel Richi Alberti (dir.)

Auteurs : Mgr. A. Carrasco Rouco – Mgr. P. Chauvet – Card. G. Cottier – J. Prades Lopez – E. Michelin – Mgr. Ch. Morerod – Mgr. de Moulins-Beaufort – G. Richi Alberti – G. Salmeri – Ph. Vallin – I. Velasco Zamarreno
 
Le Visage-Le Guillou
 

Cet ouvrage est un recueil des contributions sur la participation du père Le Guillou aux travaux conciliaires, à partir de la 2e session en 1963, et sur l’apport à la compréhension de la dimension spirituelle, théologique et pastorale du Concile à travers ce qu’il écrit dans « Le Visage du Ressuscité » de la vision centrée sur le Christ et intérieure de Vatican II.

*****

« Le renouveau -pour la nouvelle évangélisation et pour la transmission de la foi- viendra de la redécouverte de Jésus-Christ, de sa vérité et de sa grâce, de son « visage », si humain et en même temps si divin, sur lequel resplendit le mystère transcendant de Dieu » Benoît XVI.

Le Pape fait appel ici à la catégorie du Visage, catégorie dont la racine est profondément biblique. Par là, il nous aide à saisir le lien qui existe entre le Concile Vatican II, la proposition de lecture du Père Le Guillou dans son œuvre d’introduction, et le chemin parcouru par l’Église, guidée par Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI, durant ces dernières cinquante années.

A travers les diverses interventions de ce Colloque, nous avons pu apprécier la valeur du « Visage du Ressuscité » comme instrument pour entrer plus profondément dans le Concile Vatican II. C’est le désir même de son auteur : « Dégager les lignes de force du Concile, ses arêtes maîtresses, en saisir l’esprit dans son jaillissement créateur, citer les textes conciliaires en gardant la liberté nécessaire pour dépasser leur lettre et les rejoindre dans leurs orientations les plus fondamentales, tel est pour moi l’objet de ce livre« 

Gabriel Richi Alberti

Acheter on-line chez Amazon.com

 

A propos de livres

« A la luz del Resucitado. Una lectura cristológica del Vaticano II »

Ed. Universidad San Damaso, 2014

Gabriel Richi Alberti, dir.

portada_cm-11

Ce livre est un recueil des interventions du colloque théologique qui a eu lieu à la Basilique du Sacré Coeur de Montmartre l’an dernier pour le 50ème anniversaire du Concile Vatican II. Il a été organisé par l’association « Père Marie Joseph Le Guillou » avec la collaboration de l’Université San Damaso de Madrid.

Dans le cadre de l’année de la foi, il a été une occasion pour approfondir la connaissance du Concile d’après la nouvelle édition, chez Parole et Silence, du livre : « Le Visage du Ressuscité » du Père Marie-Joseph Le Guillou.

Source: http://www.mjleguillou-colloqueconcile.fr/

Pour l’acheter on-line: Publications-San Damaso

A propos de livres

Vatican II de l’intérieur, une visite guidée

Une série d’études sur Vatican II par le père Étienne MICHELIN

Vol. I. La Parole de Dieu

Ed. Parole et Silence 2012

Etienne Michelin

L’existence humaine concrète a-t-elle, oui ou non, un sens ? Ne vaudrait-il pas mieux débarrasser enfin de cette interrogation la culture mondialisée ? Au seuil de la modernité tardive, l’événement Vatican II (1959-1965) affronte cette  question avec lucidité et courage. Les 16 documents issus d’un long et patient travail d’écoute, de réflexion, de formulation, offrent une boussole fiable et pratique à qui veut bien s’en saisir.

Le premier volume de la série Vatican II de l’intérieur, une visite guidée, se préoccupe de l’axe central de tous les documents, la Parole de Dieu. Une lecture attentive du prologue et de l’épilogue de la Constitution dogmatique Dei Verbum (1965) offre une introduction à la
découverte de l’ensemble des textes conciliaires. Vatican II, une chance à saisir !

* * *

Vol. II. L’obéissance de la foi

Ed. Parole et Silence 2013

image002

Dieu se révèle. L’homme l’accueille dans l’obéissance de la foi. Ce deuxième volet de la série « Vatican II de l’intérieur » (Col. Sorgues du Studium Notre-Dame de Vie) retrace le cheminement réalisé par le Concile Vatican II pour parvenir à expliciter cet acte par lequel la personne humaine, librement, rencontre Dieu et consent à suivre le Christ.

Il s’agit d’une véritable course en montagne, dans laquelle les lentes marches d’approche préparent les points de vue magnifiques.

Ce cheminement met progressivement en lumière la compréhension catholique de l’homme devant Dieu: dans la révélation du mystère du Père et de son Amour, le Christ manifeste pleinement l’homme à lui-même et lui découvre sa très haute vocation.

* * *

Source: Studium Notre-Dame de Vie

Achat on line: La Procure

A propos de livres…

« Quand Dieu ne répond pas.

Une réflexion biblique sur le silence de Dieu »

Editions du Cerf, octobre 2013

Par Pierre Coulange

9782204100427

Dieu aux abonnés absents… Quel homme ne s’est jamais senti défaillir face à ce silence angoissant ? Pourquoi Dieu se tait il quand son peuple souffre, au moment même où il a besoin de lui ?

Cette question lancinante et immémoriale fait chuter l’homme de foi le plus convaincu et transpercé les athées comme les cœurs fervents.

Il est donc temps de revenir au texte sacré. Les grands personnages de la Bible ont déjà éprouvé le silence angoissant du retrait divin. Du Dieu qui se cache du prophète Isaïe au cri d’abandon de Jésus sur la croix, du silence à l’absence, il n’y a qu’un pas. Pierre Coulange nous invite à prendre de la hauteur : la nuit est un chemin de foi. Le chemin obscur ne peut être séparé de l’expérience de Dieu ni de sa miséricorde, comme en témoigne le cri de Jean de la Croix : « Ô nuit qui m’as guidé ! »

Source et achat on line: La Procure

 

A propos de livres…

« Au nom d’une passion, l’évangélisation dans le cœur des saints »

Thérèse Nadeau-Lacour (dir.)

Ed. Artège 2013

Nadeau-Lacour

Le lecteur amoureux des saints et passionné par l’évangélisation y trouvera son compte ! Paul de Tarse bien entendu y occupe une place de prédilection, mais les pages concernant Thérèse d’Avila, les Martyrs Canadiens, John Henri Newman ou encore Charles de Foucauld, Giorgio Frassati et Mère Térésa, sans oublier François-Xavier et la petite Thérèse, et d’autres encore, le captiveront. Autant de vies données au service de l’annonce de l’Evangile. Autant de « miracles plus grands que la résurrection des morts » (p. 147). Autant de témoignages magnifiques mais différents nous exhortant à poursuivre aujourd’hui.

Ainsi découvrons-nous une Sainte Thérèse d’Avila nous encourageant à sortir d’une certaine quiétude spirituelle, une solitude qui risque de nous donner de fausses idées sur notre sainteté personnelle ; un Saint François-Xavier à la joie communicative et enfin les Saints martyrs canadiens, tous morts au combat, stigmatiser les méfaits de l’activisme religieux, l’orgueil apostolique, la recherche de soi et de l’estime d’autrui dans les œuvres.

Bref, là encore nous pourrons vérifier que mission rime avec sainteté et évangélisation avec oraison. Car, nous le savons, le but ultime de la vie chrétienne n’est pas notre propre perfection, mais bien le salut de tous, et l’union avec le Christ conduit forcément au « zèle pour les âmes » (p.145).

Commentaire par Béatrice Libori

* * *

« La vie ordinaire, chemin vers Dieu avec le père Marie-Eugène »

Pierre Coulange

Editions Parole et Silence 2012

Pierre Coulange

Le père Coulange, dans un dialogue informé et exigeant avec les courants contemporains de l’éthique de diverses religions ou systèmes philosophiques, propose et favorise une rencontre avec l’auteur de Je veux voir Dieu, guide compétent de la vie ordinaire.

Au XXe siècle, Henri Grialou (1894-1967), plus connu sous le nom de Vénérable Marie-Eugène de l’Enfant- Jésus, se préoccupe de dévoiler à tous les chercheurs de Dieu les richesses du baptême dans le Christ. Toutes les questions, toutes les situations l’intéressent. Il élabore progressivement une vision du cheminement vers Dieu, cohérente et libératrice. Tout ce qui nous touche est important. Nous n’avons qu’une vie, la vie ordinaire.

La présence de Dieu en chacun nous rend tous capables de vivre cette vie comme une rencontre, une transformation, un témoignage que Dieu est proche de l’homme et l’appelle au bonheur. Le père Pierre Coulange, dans un dialogue informé et exigeant avec les courants contemporains de l’éthique de diverses religions ou systèmes philosophiques, propose et favorise une rencontre avec l’auteur de je veux voir Dieu, guide compétent pour la vie ordinaire.