Journées missionnaires

Ecole de la Mission Saint Paul, 2014-15

Retour aux sources

Le témoignage des premiers chrétiens

160x235xarton4813-7be10.jpg.pagespeed.ic.emFja-KPeQ

1e journée :

« Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2,20). Saint Ignace d’Antioche et saintes Perpétue et Félicité.

  • Date : Samedi 20 décembre.
  • Heure : 14h00-17h30.
  • Lieu : Eglise Saint Agricol (Avignon)

2e journée :

« Où faut-il suivre le Christ sinon là où il est allé ? Nous savons en effet qu’il est ressuscité, qu’il est monté au ciel : voilà où il nous faut le suivre ». Saint Césaire d’Arles.

  • Date : Samedi 21 février.
  • Heure : 9h00-19h00.
  • Lieu : Arles

3e journée :

« Proclame la Parole, interviens à temps et à contretemps » (2Tim3,14). Saint Justin.

  • Date : Samedi 28 mars.
  • Heure : 14h00-17h30.
  • Lieu : Eglise Saint Agricol (Avignon)

L’école de la mission est une occasion de se retrouver pour prier, se former et annoncer la Bonne Nouvelle. Le fruit de ce temps donné au Seigneur ? La joie de se laisser transformer par l’Amour qu’Il est et devenir ainsi amour pour nos frères – Présentation de l’école.

Renseignements : Daniela 06.17.41.55.49

Publicités

Ecole de la Mission Saint Paul, 2014-2015

« Journées missionnaires »

Année 2014-2015

Une occasion de se retrouver pour prier, se former et annoncer la Bonne Nouvelle. Le fruit de ce temps donné au Seigneur? La joie de se laisser transformer par l’Amour qu’Il est et devenir ainsi amour pour nos frères.

Programme: Prière, Enseignements, Partage, Mission, Témoignage, école adaptée aux plus petits, et  beaucoup plus…

  • Dates : Samedis 20 décembre, 21 février, 28 mars, 10-19 juillet (Festival d’Avignon)
  • Horaire : 14h00-17h00
  • Dimanche 14 juin (Paella festive de 12h30-15h30)

Quelques photos de la Mission à Pertuis (2007) et à Avignon (2012)

IMG_2008DSCF2147

IMG_2015P1000743

P1000737P1000741

* * *

L’École de la Mission Saint Paul

L’École de la Mission Saint Paul est une structure de formation missionnaire, spirituelle et théologique du diocèse d’Avignon, animée par la Famille Missionnaire Dialogue de Dieu, depuis juillet 2003. Elle a été fondée sous la demande de Mgr. Cattenoz, archévêque d’Avignon, qui a encouragé l’existence de cette structure de formation au service du diocèse.

L’École de la Mission saint Paul accueille, depuis ses débuts, des laïcs, des personnes consacrées et des prêtres, désireux de se laisser imprégner par un élan missionnaire enraciné dans un regard contemplatif. Son but est former des évangélisateurs, qui seront à leur tour des formateurs au service de l’Église diocésaine.

L’ensemble des sessions développe de manière unitaire et intégrative, la vie de prière, la réflexion théologique et l’annonce de l’Évangile au monde d’aujourd’hui. C’est pourquoi on cherchera à se laisser établir par Dieu dans un dialogue permanent avec Lui et à se soutenir dans le dynamisme de transmission de la Parole de Dieu. Ces sessions sont adaptées aux différents âges, afin que tous puissent devenir des témoins joyeux de l’Évangile de Jésus expérimenté dans leurs vies.

L’École propose un Parcours Fondamental de Théologie fondé en septembre 2005 pour répondre aux besoins de formation des participants aux Journées missionnaires : Parcours Fondamental

* * *

Un reportage sur l’Ecole de la Mission a été diffusé sur KTO dans le programme « La Vie des diocèses » avec Mgr. Cattenoz: Video kto (à partir de 15’15 »)

Retraite en silence – POUR TOUS – été 2014

« Apprendre à vivre avec le Ressuscité »

Un temps cœur à cœur avec Dieu

23-28 août 2014

Notre-Dame de Quézac (aux Cévennes)

Une maison de la « Communion Sel de la terre »
 

_MG_0628 _MG_0650

Un temps de retraite en silence, pour plonger en Dieu, qui prend l’initiative de s’approcher de nous.

  • J’ai besoin d’une pause ou je cherche le calme et la paix intérieure
  • J’ai des décisions importantes à prendre
  • Je voudrais mettre devant Dieu des situations compliquées de mon passé
  • Je désire me ressourcer, avancer dans ma quête spirituelle, me laisser transformer toujours plus profondement par Dieu
  • Je voudrais prendre de l’élan pour me donner aux autres
  • J’aimerais faire l’expérience de la présence de Dieu, apprendre à prier
  • Je souhaite approfondir ma foi, apprendre à méditer la Parole de Dieu

Une retraite en silence avec la Famille Missionnaire Dialogue de Dieu c’est prendre cinq jours à l’écart pour laisser Dieu se communiquer dans l’intérieur. C’est une expérience qui transforme la personne, la met en marche et l’ouvre des perspectives nouvelles.

IMG_0702_DxOab
 
Photo: La Pentecôte, choeur de l’Eglise Saint Agricol
 
  • Cette année le thème sera: « Apprendre à vivre avec le Ressuscité« . Jésus a promis à ses disciples d’être avec eux « tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28,20). Il est donc présent aujourd’hui dans la vie de l’Église et dans notre propre vie. Et, alors, pourquoi nous ne le découvrons pas toujours aisément? Nous consacrerons ce temps de prière à approfondir la réalité de la présence amoureuse du Seigneur et à en vivre.
  • Enseignements: P. Cesareo Escarda, P. Paco Esplugues et Daniella Weddle

???????????????????????paco17082012021-001 (3)

  • Animation: Des membres de FMDD

Contact – fmdd: 04.90.82.17.87 / Isabel: 06.25.29.63.51

Places limitées

Marche pour la Vie

  Notre évêque nous invite à marcher avec lui le dimanche 19 janvier à Paris

« Elle est pas belle la vie ? Oui, mais… »

 Je ne cesse de m’émerveiller devant la beauté de l’homme, de tout homme quel que soit son âge, sa nationalité, sa couleur, sa religion. Quand je vois un nouveau-né, je m’émerveille devant la beauté de l’œuvre de Dieu et je voudrais vous inviter tous à regarder tous ceux que vous rencontrez tout au long de vos journées avec un regard d’émerveillement. Puissions-nous tous témoigner de la beauté de la vie humaine de sa conception jusqu’à son terme naturel, oui “l’homme est homme de l’utérus au sépulcre” pour reprendre les mots de Léon Bloy.

 Oui la vie est belle, mais à condition qu’elle ne soit pas abîmée, défigurée, bafouée comme elle l’est trop souvent aujourd’hui. Nous devons avoir le courage de dénoncer toute atteinte à la vie de l’homme quelle qu’en soit la nature ou les auteurs : l’existence du quart-monde demeure un scandale, l’élargissement du fossé nord-sud est inacceptable ; le tsunami idéologique fondé sur la pseudo “théorie du genre” qui déferle sur notre monde est tout aussi irrecevable, comme l’est toute atteinte à la vie d’un fœtus ou la mise en place d’un soi-disant droit à mourir dans la dignité.

Une urgence

Une Marche pour la Vie est organisée à Paris le 19 janvier. Nous devons être au rendez-vous car les attaques contre l’homme se multiplient. Dès le 20 janvier sera débattu à l’Assemblée un projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes, auquel ont été ajoutés des amendements visant à libéraliser l’avortement d’une part et à étendre le délit d’entrave à l’avortement, à l’information d’autre part. Les défenseurs de ce texte le présentent comme un « toilettage » de la loi Veil, or les modifications apportées sont fondamentales : l’avortement ne sera plus une dérogation au respect de la vie mais deviendra un droit ; la liberté d’expression sera restreinte puisqu’on devra présenter la vie et la mort comme deux réponses équivalentes.

« Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui, le fils de l’homme, pour que tu prennes soin de lui ? »

 Le regard du Christ sur l’homme continue de se répandre dans le monde à travers l’Église universelle. C’est aux disciples du Christ de dire au monde la grandeur de l’homme. L’homme reste un mystère, irréductible à toute image que la société se forge sur son compte. L’urgence est donc de rappeler le caractère unique et précieux de toute existence humaine de la conception jusqu’à sa fin naturelle : « L’avortement et l’euthanasie sont des crimes qu’aucune loi humaine ne peut prétendre légitimer » avait rappelé le Bienheureux Jean-Paul II.

Servir l’homme

Quand l’humanité de l’homme est menacée, la première des charités est de s’interroger sur ce que nous pouvons faire : « Ce que vous aurez fait au plus petit d’entre mes frères c’est à moi que vous l’aurez fait. »

 Pour la Bienheureuse mère Térésa, « le plus grand destructeur de la paix dans le monde aujourd’hui est l’avortement. Si une mère peut tuer son propre enfant, qu’est-ce qui pourra nous empêcher vous et moi de nous entre-tuer ? » Depuis près de quarante ans, ce sont plus de 200 000 avortements qui ont été pratiqués chaque année en France. Faire de cet acte un droit est une violence faite à tous, à commencer par les femmes et les enfants.

Suite à l’année 2013 où nombre d’entre nous ont expérimenté le « réveil des consciences » au service de la famille, continuons de nous mettre en marche au service de l’homme et de tout homme. Plus les chrétiens prendront la parole dans les débats publics, plus notre monde sera sensible à une autre conception de la vie et de l’homme.

Voilà pourquoi, j’ai décidé de participer personnellement à la marche pour la Vie le dimanche 19 janvier prochain. Ne manquons pas ce rendez-vous et n’ayons pas peur de lutter contre toute atteinte à la Vie de l’homme quelle qu’en soit la forme.

Je terminerai en disant merci à tous ceux qui s’engagent au service de l’homme et de sa dignité. En effet le combat pour l’homme doit être mené sur tous les fronts où l’homme est bafoué, défiguré, atteint dans sa dignité d’homme et tout spécialement quand les plus pauvres et les plus fragiles en sont les victimes.

 Avignon, le 12 janvier 2014

arton834-53951

+ Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d’Avignon

Source: http://www.diocese-avignon.fr

Bravo l’Espagne !

Messe des familles à Madrid

Dimanche 29 décembre 2013

Cette année, comme chaque année, notre évêque Mgr. Jean-Pierre Cattenoz s’est rendu à Madrid pour prier avec des nombreux évêques pour l’avenir de la famille en Europe et dans le monde entier. Dans cette célébration, désormais traditionnelle, le cardinal-archevêque de Madrid, Antonio María Rouco Varela, a défendu la famille constituée au sein du «mariage indissoluble» comme la cellule fondamentale de la société contre l’ «atmosphère intellectuelle oppressante» des médias.

Pour sa part, le pape François a envoyé un message aux 500.000 personnes réunies à la place de Colon. Il a demandé de prier pour toutes les familles qui sont contraintes d’émigrer de leurs pays à cause de la situation économique ou de la guerre.

Lire article d’ Antena 3 TV