Dimanche 31 mars 2013-Pâques

« L’Amour sans mesure » 

« Heureuse faute qui nous a mérité un tel rédempteur » avons nous chanté la nuit de Pâques. Chant qui bouleverse toutes nos mesures, parce que la vie jaillit là où les ténèbres semblaient avoir engloutie définitivement  la vie. Il est vraiment ressuscité, la Vie a engloutie la mort, et désormais nous sommes tous menacés de résurrection !

« He anastasis ». Les icônes de la liturgie pascale orthodoxe, en “laissant parler” le mystère, pour nous y introduire, ne dissocient jamais la résurrection du Christ de la descente aux enfers. La résurrection vise profondément le dialogue d’amour de Jésus avec Adam et Eve pour transformer, par un échange renouvelé, ces conséquences de mort que la méfiance avait introduite. Il descend avec les clés de la Vie pour dénouer les blocages du cœur et pour  faire toutes choses nouvelles !!!  En méditant à saint Agricol sur le Samedi Saint devant cette icône, la prière de la “retraite dans la ville”  de cette veillée de Pâques, nous portait à la merveille de ce jour : dilater le cœur pour participer de l’espérance de Marie. Ce regard qui voyait comment l’eau pouvait être changée en vin ! Comment la mort pouvait faire jaillir la vie ! Comment le péché “devenait porte” d’une grâce surabondante ! Merveilleux Samedi Saint qui continue et qui offre à chaque jour le seuil d’une expérience de Résurrection.

Le Samedi Saint et le dimanche de Pâques nous renvoient à la merveille de la Pâque de chaque jour où les apparences de mort continuent, parfois plus virulentes que jamais. L’arbre sec et mort (comme racine de terre aride) semble englouti dans nos vies quotidiennes où les medias nous rappellent tant d’obscurités. Mais  le dimanche de Pâques apparaît chaque fois que dans le cœur on dit oui au dialogue silencieux que le Seigneur ressuscité nous adresse ! Et il fait toutes choses nouvelles !

« Heureuse faute qui nous a mérité un tel Rédempteur ». Oui !, parce que dans la liturgie du Samedi Saint, il nous est dit qu’avec la descente du Seigneur aux enfers, et en appelant Adam et Eve captifs, il ne les ramène pas seulement au paradis perdu, mais il leur offre infiniment plus ! Ils sont appelés à devenir Dieu avec Lui. Chaque année nous célébrons la Pâque, pour que dans nos cœurs nous réalisions davantage ce que le Christ nous a atteint en passant par la mort. De ce pas de plus dépendra toute l’année ! Plongeons durant toute la semaine pour accueillir le mystère de la résurrection du Christ qui ne veut pas ressusciter sans nous !!!

Mon histoire est transformée du dedans par le baptême. Il fait neuves toutes choses, depuis qu’Il s’est enseveli en nous, notre chair est habitée par le cœur du Christ, le cœur nouveau promis c’est bien le sien, inscrit au plus profond du notre. L’amour même de Dieu circule dans nos veines… mais cela ne se fera pas sans nous ! La résurrection est bien la fête de l’Amour infini de Dieu. L’amour qui dépasse toutes les morts nous introduit dans le ciel. Il nous rencontre en libérant en nous le pouvoir de vivre l’amour qui se donne totalement. Le don de soi, qui est ce qui nous rend semblables à Dieu, s’ouvre pleinement dans nos cœurs.

Joyeuses Pâques !      

paco

P. Paco Esplugues

Publicités

Une réflexion au sujet de « Dimanche 31 mars 2013-Pâques »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s