Dimanche 20 janvier 2013

« La vie est une maison que l’on construit ici-bas et que l’hon habite là-haut »

Bulletin-info n.141

Voilà que depuis quelques jours la liturgie nous fait entrer dans un nouveau temps, le temps ordinaire. Ce mot «  ordinaire » peut nous renvoyer à une réalité apparemment plutôt pessimiste… Un temps monotone, un temps où les choses se ressembleraient, où les journées seraient «  ordinaires » alors que nous venons de vivre un temps « apparemment fort», le temps de Noël.

Mais ce temps ordinaire que nous donne l’Eglise, ne peut-il pas être justement l’occasion pour chacun de nous d’accueillir plus profondément ce que nous avons reçu…ou plutôt Celui que nous avons reçu ? Vivre le temps ordinaire de manière extraordinaire est-ce simplement un joli mot où est ce que cela peut m’arriver ? Dieu ne veut pas que nous vivions des temps « à moitié »… Très souvent, nous oublions que notre vie a une dimension beaucoup plus large que celle que nous voyons chaque jour. Si Dieu s’est donné pour nous à Noël, s’Il est venu nous rejoindre, c’est pour nous dire qu’Il vient se donner chaque jour, à chaque instant, à chaque moment ! Et c’est Sa présence en nous, dans notre vie qui donne à notre vie une autre dimension, une dimension de plénitude, une dimension éternelle. Chaque moment, chaque journée peut-être l’occasion de le rencontrer, de nous laisser rencontrer par Lui, et de le laisser vivre en nous. Lui est venu nous rejoindre, de manière à ce qu’aucun moment de notre vie ne soit plus jamais vide. Voilà pourquoi Chiara Lubich peut alors dire « Je voudrais témoigner devant le monde entier que Jésus abandonné a rempli tous les vides, éclairé toutes les ténèbres, accompagné toutes solitude, consumé toute douleur et effacé tout péché. » Voilà l’amour désintéressé, total, et totalement gratuit qui vient nous rejoindre à chaque instant.

C’est pour cela qu’au début de ce temps ordinaire, nous avons lu l’évangile où Jésus appelle ses premiers disciples, Il les appelle pour cela, pour qu’ils découvrent la vraie dimension de leur vie, dans la vie de chaque jour… pour qu’ils apprennent à vivre avec Celui qui nous accompagne toujours…pour qu’ils découvrent que leur vie est éternelle lorsqu’ils se savent aimés et qu’ils entrent dans ce même dynamisme d’aimer à leur tour. Et c’est cela aujourd’hui qu’Il nous invite à vivre aussi !

Quelle joie de découvrir que notre vie dans tous les petits moments quotidiens peut être transformée quand nous osons accueillir l’Amour et que nous pouvons alors aimer à notre tour…C’est cela que Chiara Lubich a compris, en plein milieu de la première guerre mondiale lorsqu’elle s’est réuni avec ses amies pour prier : vivre l’évangile pour construire la civilisation de l’amour. Voilà ce qu’elle nous dit encore «  La vie est un passage important : c’est que nous nous formons. Ce que j’aurai laissé construire Jésus en moi, voilà ce qui restera fixé éternellement dans l’au-delà. Chacun de mes actes, chaque moment, les plus petits gestes auront une projection dans l’éternité ! Chaque minute de ma vie conditionne la Vie !“ La vie est une maison que l’on construit ici-bas et que l’on habite là-haut. “ »

segolene

Ségolène Bédouin, mdd

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s