Dimanche 12 septembre 2010

Bonne rentrée à tous !

Bulletin St Agricol-St Louis n. 36

 

L’année commence toujours avec la fête de notre saint patron Agricol, évêque d’Avignon. Ce premier septembre, nous avons célébré la messe qui nous a permis de renouer avec toute la chaine de témoins que depuis quatorze siècles se fait écho de la fidélité au Seigneur de notre saint avignonnais. Son souvenir nous renvoie à une époque très éloignée de la nôtre dans le temps, et à la fois très proche dans la façon dont la foi devait se confronter à des pensées  très différentes et même hostiles. C’est de cette proximité que nous pouvons tirer beaucoup de lumière en cette rentrée. Avec cet esprit nous commençons après la longue parenthèse estivale.

Trois icônes nous ont accompagnés pendant l’été et ils sont le cadre général de notre démarrage. Celui-ci aura le développement et la fécondité que chacun lui donnera. Ces trois icones se trouvent déjà inscrits dans l’esprit de notre saint, et nous lui demandons de nous aider à les conformer dans notre histoire.

« Monastère invisible ». Agricol ayant vécu des longues années à Lérins, il a conformé son ministère avec toute assurance dans la tradition de la prière monastique. Quand il est venu en Avignon il ne pouvait pas vivre avec la même solitude du monastère et il était confronté comme son confrère Grégoire à la même époque, à la difficulté de vivre en ville l’esprit de prière. Dans un monastère invisible il plongeait dans les sources de la prière et y puisait l’énergie nécessaire pour la mission. Sur ce modèle nous voulons nous inspirer dans notre pôle missionnaire : liturgie divine, adoration, oraison, lectio divina, retraites dans la ville, retraites personnalisées, etc. Voilà le noyau qui n’est jamais du temps perdu, même s’il reste invisible !

« Pont invisible ». Le pont brisé d’Avignon, universellement connu, est un icone très puissant. Parce que « visiblement » on ne peut pas passer à la Barthelasse  par notre pont. Les touristes font des photos au bout du pont ! Cela est l’état singulier du chemin de l’évangile dans bien de frères et sœurs de notre monde : ils se disent totalement non concernés même s’il est « Lumière qui illumine tout homme venant dans ce monde ». Agricol était un évangélisateur, comme tous les évêques de cette époque (cf. office de lectures de Grégoire le Grand). Il était un pontifex, (faiseur de ponts) par la parole de la prédication. Cela concerne profondément aujourd’hui tous les baptisés (LG II). Son icone nous conforme aussi comme pôle missionnaire ! Ecoles de la Parole, Ecoles de la Mission, Ecoles de Témoins, Préparation des sacrements, Parcours artistique, Evangélisation de rues, Cercle Karol Wojtyla, etc. Là où il semble que le pont est brisé, l’Esprit Saint fait en nous ce qui manque, invisible aux yeux, mais force agissante de Dieu par sa Parole. Par lui, les empêchements deviennent des tremplins !

«  Cénacle invisible ». Le mont Sion lieu géographique du Cénacle de Jésus et de la Première Eglise à Jérusalem, est le troisième icone qui veut façonner cette année. Nous l’avons visité dans notre pèlerinage en Terre Sainte. L’Eglise saint Agricol, profondément « mariale », nous renvoie au troisième icone de la vie de notre saint, qui est un guide sure pour notre aujourd’hui. Si l’on ose traverser les ponts avec la force du Seigneur, on entre dans la « spiritualité de communion » (NMI 43). La communion ne s’impose pas, de même que l’évangélisation, elles naissent du mystère eucharistique profondément vécu. Laisser que le Seigneur nous embrasse et nous pénètre librement de son Amour et de sa chair, comme Marie.  Marie « une offrande qui est tout accueil », est la vraie source de la communion dans la liberté, qui nous permet de devenir des sources de « cénacle invisible ». Maison de dialogue pour tous les peuples (GS 92). Cela veut modeler notre année, avec la collaboration de tous nous pouvons avancer. Saint Agricol nous pousse !!!

Bonne année à tous !!!

P. Paco Esplugues

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Dimanche 12 septembre 2010 »

  1. Révérant Père Paco Espluges ………….. Vous avez les yeux du Bon Dieu ……………………………
    Comme il est beau de voir les messagers du Bon Dieu ….
    Annoncer la Bonne Nouvelle ………………
    Tout simplement par ce qu’ils sont intérieurement ….
    De très loin, d’où vous êtes, S.V.P. bénissez-nous avec tous nos objets de piété dans notre foyer.
    Que le Bon Dieu doit être content dans votre beau coeur aimant ………….
    Bonne journée à vous,Père Paco, vous ordonné et consacré …. Dans la CHRIST VIVANT….
    André Breton ………………..Et tous ceux et celles qu’il porte dans son coeur meurtri … MERCI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s