Dimanche de Pentecôte

Viens Esprit Saint !!

Feuille-Info St. Agricol-St Louis n. 33

 

 L’Ascension et la Pentecôte ont un lien très fort, puisqu’il y a une relation directe entre la pleine  entrée de notre humanité à la vie trinitaire, le Fils uni à notre humanité entre dans la pleine union au Père, et l’Esprit comble son humanité et la nôtre dans leur baiser commun.  Le don de l’Esprit Saint versé sur les disciples et tous ceux qui étaient réunis dans le cénacle à Jérusalem transformait totalement leur humanité et la notre ! Dans le dialogue interreligieux aujourd’hui il y a beaucoup d’auteurs qui, pour mettre en rapport  les autres religions avec la foi chrétienne, essayent de séparer le salut par le Christ très concret, et le salut par l’Esprit, beaucoup plus large, qui rejoint par des chemins « inconnus » beaucoup de monde. Ceux-ci ne sont que des symptômes de l’Esprit.

Loin de nous de vouloir dénier ces chemins, que le concile Vatican II a affirmé sans aucun doute (cf. LG 16, GS 22 et NA 2). Par contre nous voulons affirmer ici l’importance de ne pas séparer l’action du Christ et de l’Esprit parce que cela équivaut, à ne rien comprendre à la merveille que le Seigneur nous a donnée. La liberté de l’Esprit ne s’oppose pas à la réalité du Corps du Christ, mais c’est justement dans l’union organique au Christ que cette liberté prend son vrai sens !

La Pentecôte, comprise comme un événement qui continue dans l’histoire, on ne peut se  comprendre sans découvrir le rapport du Christ et de l’Esprit. Ce rapport existait déjà dans le témoignage du Christ sur la terre, dans la rencontre avec les destinataires de son témoignage (Jn 16). Cette réalité historique est la matrice dans laquelle l’événement de la Pentecôte prend tout son sens.

L’Esprit qu’ont reçu les apôtres et « ceux qui étaient réunis », est celui que l’humanité de Jésus a reçu pleinement dans le ciel. Et ses fruits qui se manifestent d’une forme éclatante dans l’église de Jérusalem  devraient se manifester aussi dans notre Eglise: rayonnement de l’Esprit dans la communion, diffusion de l’amour divin dans tous ceux qui étaient là, annonce de l’évangile qui dépasse le risque de la mort. Leur chair renouvelée par le Christ ressuscité déployait l’amour  du baiser d’Amour du Père et du Fils.

Ils étaient tellement touchés qu’ils semblaient vivre une réalité du ciel. « Leurs fils et leurs filles prophétisaient ». L’humanité était tellement touchée que la vie rayonnait. La chair été transformée. Comment c’est différent de comprendre l’Esprit Saint à la lumière des premiers symptômes ou à la lumière du don de la Pentecôte !   Préparons nous, non seulement à recevoir un petit « frisson » de l’Esprit, mais disposons-nous avec Marie et l’Esprit à recevoir tout ce que la communauté de Jérusalem a reçu.   

Paco Esplugues

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s