Dimanche 4 avril 2010

Joyeuses Pâques !!

Source Bulletin St Agricol-St Louis n. 28

 

« Heureuse faute qui nous a mérité un tel rédempteur » avons nous chanté la nuit de Pâques ! Chant qui bouleverse toutes nos mesures, parce que la vie jaillit là où les ténèbres semblaient avoir engloutie définitivement  la vie. Il est vraiment ressuscité, la Vie a engloutie la mort, et désormais nous sommes tous menacés de résurrection !

« He anastasis » Les icônes de la liturgie pascale orthodoxe, en « laissant parler » le mystère, pour nous y introduire, ne dissocient jamais la résurrection du Christ de la descente aux enfers. La résurrection vise profondément le dialogue d’amour de Jésus avec Adam et Eve pour transformer, par un échange renouvelé, ces conséquences de mort que la méfiance avait introduite. Il descend avec les clés de la Vie pour dénouer les blocages du cœur et pour  faire toutes choses nouvelles !!!  

En méditant à saint Agricol sur le Samedi Saint devant cette icône, la prière de la « retraite dans la ville »  de cette veille de Pâques nous portait à la merveille de ce jour : dilater le cœur pour participer de l’espérance de Marie. Ce regard qui voyait comment l’eau pouvait être changée en vin ! Comment la mort pouvait faire jaillir la vie. Comment le péché devenait «  porte » pour une grâce surabondante ! Merveilleux Samedi Saint qui continue et qui offre à chaque jour le seuil d’une expérience de Résurrection.

J’allais à saint Pierre pour demander une chape pour le baptême de Laurie, quand voici que quelqu’un m’appelle dans la rue. La surprise a été énorme en voyant Claude Hiffler  (prêtre orthodoxe de saint Côme et Damien, d’Avignon), car je le voyais se promener alors qu’il n’y a pas longtemps j’étais allé le visiter car il était très malade. Nous avons partagé la joie de sa santé un peu récupérée et la joie de fêter Pâques le même jour que les orthodoxes et les juifs. Et je lui ai confié la merveille de la méditation que je venais de faire. Je ne peux pas m’empêcher de voir un signe du ciel.

Le Samedi Saint et le dimanche de Pâques nous renvoient à la merveille de la Pâque de chaque jour où les apparences de mort continuent, parfois plus virulentes que jamais. L’arbre sec et mort (comme racine de terre aride) semble englouti dans nos vies quotidiennes où les medias nous rappellent tant d’obscurités. Mais  le dimanche de Pâques apparaît chaque fois que dans le cœur on dit oui au dialogue silencieux que le Seigneur ressuscité nous adresse ! Et il fait toutes choses nouvelles !

Laurie par son baptême, confirmation et eucharistie reçoit de Jésus ce matin la merveille de la Vie Nouvelle. Elle sera temple de l’Esprit. Jésus s’unira à elle par la communion jusqu’à faire une seule chose avec elle. La force de l’Esprit la rendra témoin du Seigneur Ressuscité jusqu’à vivre l’Amour du Christ  jusqu’au bout. Quel mystère si énorme dans quelle étonnante simplicité ! Voilà la Pâque qui continue dans des vies concrètes. Dans celle de Laurie, dans les nôtres. La nouvelle création commence là où nos cœurs se laissent entrainer avec tous les Samedis Saints de nos sociétés vers les relations renouvelées que la Pâque a inaugurées.  JOYEUSES PAQUES !!

P. Paco Esplugues

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s