Dimanche 28 mars 2010

"L’entrée du Christ à Jérusalem"

Bulletin St Agricol-St Louis no 27

 

A chaque communion le Christ entre à Jérusalem, à chaque eucharistie, il y a soit, une ouverture de cœur qui permet que l’amour de Dieu se fasse chair de ma chair, soit il y a encore aujourd’hui un refus, quelque chose de l’ordre d’un «avortement hygiénique», dans lequel Celui qui entre «par amour jusqu’au bout» est évacué comme un «non lieu». Et «l’Amour jusqu’au bout» continue à attendre qu’un cœur sache l’accueillir pleinement! La semaine sainte continue, la passion continue. On   cherche encore aujourd’hui des chrétiens, qui laissent une vraie place dans leur intérieur à l’Auteur de la Vie ! Qui veuillent compléter ce qui manque à cette passion pour que l’Amour, plus fort que la mort, continue à guérir les plaies de notre ville !

L’annonciation de l’ange à Marie a été cette année le prélude de cette semaine sainte ! Mystérieux prélude, où Marie s’est faite tout accueil de Celui qui vient sauver le monde !!! Un dimanche des rameaux un peu différent ! L’accueil d’un cœur qui communie totalement avec son Fils ! C’est comme si la liturgie voulait nous introduire par Marie dans le mystère de la semaine sainte !!! Avec Marie, l’entrée de Jésus dans le monde se fait autrement : « Fiat, Seigneur fais en moi ce que tu voudras !!! ». Et l’Amour féconde la chair de Marie. La liberté de Marie pour s’offrir a permis que l’Amour de Dieu puisse s’incarner. Pourra-t-il s’incarner dans cette semaine sainte ? Trouvera-t-il des cœurs qui l’accueillent librement ? Marie nous prête son « Oui » en ces jours-ci. Vivons les avec Elle !

La retraite au cœur de la ville, qui est proposée à saint Agricol (cf programme ci-joint), n’est qu’une invitation à pouvoir reconnaître librement Celui qui entre en nous ! Celui qui demeure en nous ! Celui qui frappe à la porte de notre intérieur pour renouveler notre vie et la rendre connaturelle à cet Amour qui est le sien ! « Comprenez-vous ce que je suis en train de faire avec vous ? » Comprendre l’Amour avec l’intelligence du cœur du Christ (Phil 1, 8), c’est ce qui nous permet  de découvrir le sens le plus profond de notre présent. Toutes les tribulations de notre église diocésaine et mondiale, toutes les purifications à faire dans les cœurs, tous les martyres à subir, sont l’occasion dans cette semaine sainte de faire de nous de vrais «Cyrénéens», qui avec Paul veulent bien compléter ce qui manque à la passion du Christ en faveur de son Corps qui est l’Eglise !!! Et de faire l’expérience avec lui de la « joie cachée mais énormément puissante » de la pleine communion avec le Christ (Col 1,24).

 

P. Paco ESPLUGUES

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s