Dimanche 17 janvier 2010

« Adorer pour aimer »

Source: Bulletin St Agricol-St Louis no17

Tu me demandes mon ami(e) de te parler de l’adoration. Je ne suis pas me semble-t-il la mieux placée pour te parler de cette aventure, oui c’est bien de cela qu’il s’agit, d’une aventure…Je vais pourtant essayer.

Mais, chut, avant de t’en parler laisse moi me mettre un instant devant Notre Seigneur,  ou,  puisque c’est Noël, devant la Crèche : une aventure, une belle aventure, c’est sérieux.

Qu’est-ce que l’adoration ? Spontanément je répondrai, la nourriture  de mon âme, tu doutes ? Et pourtant, oui, je contemple Jésus Eucharistie et il me nourrit. Comment suis-je sûre que c’est une nourriture ? Et bien mon ami(e) parce que j’en vis, je le vis. Je ne viens pas faire figuration devant un ostensoir plus ou moins garni d’une Hostie. Je viens et j’établis une relation avec mon Dieu et mon Créateur. Et là, c’est la plus incroyable des aventures qui commence. Je me retrouve devant mon Père, la première fois que j’ai vraiment lu le Prologue de Saint Jean avec les yeux de la Foi ou comme tu veux à la lumière de l’Esprit Saint, j’y ai lu « et à ceux qui l’ont accueilli, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ». J’allais en profiter, te rends-tu compte « enfant de Dieu » ? Je suis, tu es, nous sommes enfants de Dieu. Alors, lorsque je suis devant Jésus Eucharistie, je parle, je  raconte ce que je vis, mes joies, mes peines et souvent mes révoltes. Je ne suis pas toujours d’accord et je le dis avec plus ou moins de bonne ou mauvaise humeur, quand j’ai été un peu insolente (ça m’arrive, personne n’est parfait !) J’essaye d’adopter une attitude plus humble, en cela la Vierge au dessus de l’ostensoir m’y aide grandement, n’a-t-elle pas dit : « Je suis la servante du Seigneur ». Elle me montre le chemin…

Oui, je ne peux te dire mieux, l’adoration c’est une relation qui se noue, une rencontre qui se produit…Oui, je t’ai parlé d’humilité, une deuxième attitude me semble indispensable : la confiance. Et là, je dois dire que ça n’a pas été très facile, j’aime tellement tout contrôler…Mais Il m’a aidée, j’ai demandé de l’aide et Il m’a aidée, au-delà même de mes espérances. La première fois que j’ai fait confiance, que je Lui ai fait confiance, j’ai eu l’impression de sauter en parachute ou de faire du saut à l’élastique…Tu t’imagines, moi qui ai horreur du vide !!  J’ai tout de suite, après avoir posé cet acte de confiance, ressenti une très grande impression, mais plus qu’une impression une certitude   de liberté. Ce jour là, le Christ, dans son Eucharistie m’a complètement séduite, car l’adoration, je l’ai compris au fur et à mesure c’est une histoire de relation, de séduction…une histoire d’amour en somme. 

 J’ai oublié de te dire une dernière chose : Jésus me semble t-il aime aussi la persévérance, mais quand on aime, c’est bien connu, on ne compte pas…

Alors mon ami(e), t’ai-je donné envie de rejoindre notre petit cercle très ouvert et très sympathique des adorateurs et adoratrices ? A très bientôt !

 

 

Françoise Fayolle

De l’équipe d’adorateurs

St Agricol-St Louis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s