Pélé en Terre Sainte – Etudiants et Jeune-pro (9-16 avril 2010)

 

… En route vers Jérusalem ! 

 

Cette année, les jeunes ICTUS partiront en pélérinage à Terre Sainte avec Mgr. Cattenoz. Suite à l’exposition à la Chapelle Sainte Marthe, Dario nous donne son témoignage sur son expérience en ce beau pays…    

 

      

Ce qui m’a le plus touché du pèlerinage que j’ai eu la chance de faire en Terre Sainte, c’est Jérusalem en tant que "Cité Céleste". Lorsqu’on voit la beauté et la richesse artistique, culturelle et surtout spirituelle de cette ville vieille de plus de 3000 ans et sacré pour les trois religions monothéistes, on se sent épaté par sa chaleur humaine et spirituelle. On se retrouve rempli d’une Présence Divine aussi forte qu’inexplicable dans les remparts de Jérusalem. On oublie tout doute sur l’existence de Dieu, et on commence plutôt à se sentir pris par un désir d’habiter cette ville à jamais, et de suivre les traces de Celui qui l’a voulue.

Je ne sais pas mieux l’expliquer, mais c’est vraiment comme cela que je l’ai vécu, lorsque j’ai veillé au S. Sépulcre, lorsque j’ai prié sur le mont des Oliviers, lorsque j’ai entendu la prière du Mujaiddin à la Mosquée et lorsque j’ai prié au Mur des Lamentations le vendredi soir. Mais aussi en marchant dans ces rues antiques, en goûtant les délicieux jus de grenadine pressée et en admirant les paysages uniques et la merveilleuse vue vers le désert et la Mer Morte. Goûts, paysages et émerveillement déjà vécus par bien de prophètes et de Saints, par Jésus Lui-même! Puis on regarde de plus prés la réalité, et on voit les tensions, les soldats, et les barbelés, et on se souvient des guerres que cette ville a vécues et vit encore. Ce qui te ramène à penser que cette Jérusalem, dont on se sent vraiment tous appelés à être citoyens, n’est qu’une image imparfaite de la ville éternelle que Dieu a préparé pour chacun et chacune de nous.

C’est impressionnant aussi de retrouver les endroits historiques où Jésus est née et a vécu. Surtout le Mont des Oliviers et la montée vers le centre ville au delà du Cédron. C’est impressionnant comment les Évangiles décrivent dans les détails ces endroits, et ils sont toujours comme ça!    

 

Dario Manara

Fmdd

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s