Parole de Vie – 4-10-09

« François d’Assise

et le chemin vers la fraternité universelle »

Source: Bulletin St Agricol-St Louis n.3 

A Rome, se trouve une sculpture de François d’Assise qui est un rappel permanent d’une merveille. En bas, il y a une plaque avec le nom de celui qui a rendu cet hommage au  grand saint : « l’umanità a Francesco di Assisi » (« l’humanité à François d’Assise »). Il s’agit d’une image d’une grande simplicité, représentant François et quelques compagnons. Le geste de François avec les deux mains en haut est très significatif. Il semble soutenir, consacrer ou refuser quelque chose…

De l’autre coté de la rue, rue très passante, se trouve la basilique de Saint Jean de Latran, au plus pur style romain. Tous les passants qui regardent cette statue peuvent se sentir concernés par cet homme qu’on appelle « le frère universel ». Frère universel parce que frère de toute la création (« frère soleil, sœur lune… ») et aussi, parce que frère au delà de toute religion (nous pensons à l’anecdote du sultan qui, lors de la visite de François en Terre sainte, en pleine époque des croisades, était tellement séduit par le cœur réconcilié de cet homme humble, qu’il lui manifesta la peur qu’il le convertisse). On comprend bien pourquoi l’humanité peut trouver en François un référent parlant pour tous !

Et… celui qui connaît l’histoire de François de plus près, peut être interpelé plus profondément par cette statue. Le pape Innocent III a vu dans un rêve que l’église du Latran croulait et qu’un petit frère habillé de sac, réussissait à la soutenir. Ce rêve renvoyait le pape à la rencontre qu’il venait de faire quelques jours auparavant avec un petit homme (« cochon mal habillé »- il disait), qui était venu à Rome pour demander l’approbation des constitutions de son ordre. Le Pape comprenait alors que cet homme, par des chemins de pauvreté évangélique, était appelé à rebâtir l’église… Voilà ce que cette œuvre d’art représente.

Et… celui qui connaît encore plus profondément François sait que dans sa conversion il avait entendu le Christ lui dire : « Rebâtis mon église ! ». Le jeune homme avait compris au départ qu’il devait rebâtir la petite chapelle de la Portioncule, plus tard il s’est rendu compte qu’il s’agissait du cœur des  hommes, appelés à vivre des relations de fraternité universelle. Des hommes libres pour aimer, puisque chacun se sait « fils unique du Père des cieux, dans sa pauvreté la plus totale ».

Cette année nous célébrons les 800 ans de la fondation de l’ordre dont François est le fondateur. A cette occasion nous pouvons, en nous plaçant « virtuellement » devant cette statue romaine, écouter la voix du Christ qui nous dit encore aujourd’hui : « Voudrais-tu m’aider à rebâtir l’humanité de l’intérieur ? »       

Paco Esplugues, mdd

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s