Pour nourrir notre réflexion

Redécouvrir l’Eglise grâce à Saint Paul

 

Mgr. François Duthel

13/12/2008

 

Par ses lettres, Paul nous découvre le visage de l’Eglise primitive, matrice de toutes les communautés ecclésiales ultérieures. Les premières communautés, notamment la communauté de Jérusalem réunie autour de Marie et des Apôtres (cf. Actes 1, 13-14 ; 2, 42-46 ; 4, 32-35), sont en effet le modèle et l’exemple de toutes les communautés chrétiennes de tous les lieux et de tous les temps, parce qu’elles sont aux origines et qu’elles sont proches de l’événement qui leur a donné naissance. La première communauté se retrouve d’ailleurs dans la chambre haute, au Cénacle, là où Jésus a célébré la Cène au soir de sa vie avec les Apôtres. Ces communautés primitives sont un pont entre le Christ et les communautés de toutes les générations. C’est par elles que nous accédons au Christ. En lisant les lettres de Paul et les Actes des Apôtres, chacun peut découvrir le visage du Christ et le visage de l’Eglise, Eglise une et Eglise aux multiples visages.

A peine converti, Paul, qui avait combattu l’Eglise, est envoyé auprès de la communauté de Damas, et accueilli par elle. Il va y faire l’expérience de ce qu’est la vie fraternelle. Le persécuteur devient un frère pour les frères de Damas. En entrant dans l’Eglise, il découvre la grandeur de l’amour chrétien, de l’amour fraternel à l’image de l’amour du Christ, un amour qui va jusqu’au pardon. Car l’on n’est jamais chrétien tout seul. La foi est en même temps une foi personnelle et une foi communautaire. Tout d’abord parce que la foi et l’Evangile nous sont transmis par l’Eglise. Nous ne les inventons pas. Demeurer solitaire dans la foi et ne pas vouloir participer à la vie de l’Eglise sont des attitudes qui font courir le risque de se créer son propre dieu, sa propre religion, et de perdre peu à peu le contact avec le Christ. N’oublions pas que l’Eglise est appelée par l’Apôtre le « Corps du Christ ». Qu’est-ce que cela signifie ? Que lorsque nous contemplons le mystère de l’Eglise, lorsque nous participons à la vie de l’Eglise, nous reconnaissons le visage du Christ, nous accédons au Christ. Paul va même jusqu’à dire que si quelqu’un, ou lui-même, annonçait un autre Evangile que celui qui a été annoncé, il convient de ne pas l’écouter (cf. Galates 1,6-9). Il est un Apôtre relié à l’Eglise, à la communauté de toutes les personnes qui croient au Christ.

Nul ne peut faire un chemin vers le Christ s’il ne le fait pas en Eglise, car c’est par l’Eglise que se transmet le message du Christ.; c’est par l’Eglise que nous recevons la grâce des sacrements. C’est par l’Eglise que nous est transmis, de génération en génération, la Parole de Dieu. «Là où est l’Église, là aussi est l’Esprit de Dieu; et là où est l’Esprit de Dieu, là est l’Église et toute grâce », nous rappelle saint Irénée de Lyon (Adversus Haereses III, 24, 1). Se couper de l’Eglise, c’est en quelque sorte se couper du Christ. Un chrétien seul est donc un chrétien en danger de mort spirituelle. Il importe donc d’être relié à une communauté chrétienne, de célébrer dans cette communauté et d’y faire l’expérience de la vie fraternelle (Ephésiens 2, 14-22). Etre relié à une communauté chrétienne particulière, à un diocèse, met en relation avec toute l’Eglise. « Là où est l’évêque, là aussi est l’Église » souligne saint Ignace d’Antioche (Lettre aux Smyrniotes VII, 2).

Paul nous rappelle aussi que l’Eglise est une, qu’elle est une à l’image de son Seigneur, à l’image de la foi, à l’image du Baptême. Elle est un seul Corps dont le Christ est la tête. Celui qui regarde l’Eglise peut y voir le Corps du Christ, dont tous les chrétiens sont membres. Celui qui contemple l’Eglise peut y reconnaître le Christ, bien que les chrétiens soient aussi pécheurs.

Parce qu’il a reçu de l’Eglise la foi et la lumière de la vie, saint Paul se sent l’obligation de transmettre l’Evangile au monde. De la communauté de Damas, puis des Apôtres, il reçoit la mission d’annoncer l’Evangile, car nul ne se donne sa propre mission. La encore, chacun la reçoit de l’Eglise. Notre première mission vient de notre Baptême, mission qui se prolonge à la fin de chaque Eucharistie : « Allez dans la paix du Christ », paix reçue pour être donnée et vécue. Puis il y a des missions particulières par le sacrement de l’Ordre, par le sacrement de mariage, par la vie religieuse, au sein d’une communauté diocésaine ou paroissiale, d’une aumônerie, etc.

Et si chacun de nous acceptait à la manière de saint Paul d’aller rejoindre sa communauté chrétienne, de participer à sa vie, pour constituer le Corps du Christ, se laissant instruire par elle pour découvrir le visage du Christ et pour recevoir la grâce de la vie ? De même, avons-nous conscience d’être membre de ce beau Corps du Christ qu’est l’Eglise et de tout faire pour en être témoin ?

Source inXL6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s