Depuis TAIZÉ

 Lettre à qui voudrait suivre le Christ

Dans l’Évangile, nous entendons l’appel de Jésus : « Suis-moi ! » Est-il possible de lui répondre par un engagement de toute la vie ? En nous tous, il y a le désir d’un avenir heureux. Mais nous pouvons avoir l’impression d’être conditionnés par tant de limites que le découragement parfois nous guette. Pourtant Dieu est présent : « Le Royaume de Dieu est tout proche » (Marc 1, 15). Nous percevons sa présence quand nous assumons les situations de notre vie telles qu’elles sont pour créer à partir de ce qui est.

Personne ne voudrait s’enliser dans les rêves d’une existence idéalisée. Consentons à ce que nous sommes et aussi à ce que nous ne sommes pas. Chercher un avenir heureux implique des choix. Certains prennent des options courageuses pour suivre le Christ dans leur vie de famille, dans la société, dans un engagement pour d’autres. Il y en a aussi qui se demandent : comment suivre le Christ en choisissant le chemin du célibat ?

Je voudrais tellement encourager celui ou celle qui se pose la question d’un choix pour toujours :

Face à un tel engagement, il peut y avoir en toi une hésitation. Mais, en allant plus profond, tu trouveras la joie de te donner entièrement. Heureux qui ne s’abandonne pas à la peur, mais à la présence de l’Esprit Saint.

Peut-être as-tu peine à croire que Dieu t’appelle personnellement et qu’il attend de ta part d’être aimé. Ton existence compte à ses yeux. En t’appelant, Dieu ne prescrit pas ce que tu devrais accomplir. Son appel est avant tout une rencontre. Laisse-toi accueillir par le Christ, et tu découvriras le chemin à prendre. Dieu t’invite à la liberté. Il ne fait pas de toi un être passif. Par son Esprit Saint, Dieu habite en toi, mais il ne se substitue pas à toi. Au contraire, il éveille des énergies insoupçonnées.

Jeune, tu peux avoir peur et être tenté de ne pas choisir, pour garder toutes les possibilités ouvertes. Mais comment trouveras-tu un accomplissement en restant au carrefour ? Accepte qu’il y ait en toi une attente inaccomplie et même des questions non résolues. Confie-toi dans la transparence du cœur. Il y a dans l’Église des personnes pour t’écouter. Un tel accompagnement dans la durée permettra un discernement pour te donner entièrement.

Nous ne sommes pas seuls à suivre le Christ. Nous sommes portés par ce mystère de communion qu’est l’Église. En elle, notre oui devient louange. Une louange peut-être balbutiante, qui monte même de notre misère, mais qui deviendra peu à peu source de joie jaillissante pour toute notre vie.

fr. Alois de Taizé (mai 2008) 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s