Violette en stage en Burkina Faso

 

La foi par-dessus tout

 

Le Burkina Faso, un des pays de l’Afrique de l’Ouest. Certains le connaissent comme un pays du Sahel, le Sahel où seules la chaleur et la sécheresse règnent. Ceux qui le considèrent de cette sorte n’ont pas tort. On est le 14 avril et il fait 45°. A de telles témpératures, il n’y a aucun refuge car tout chauffe et toute activité productive est difficilement menée. La chaleur est donc présente dès la matinée jusque tard la luit. Pourtant, les gens se battent pour vivre. Est-ce parce qu’ils ne sentent plus cette fournaise ou c’est parce qu’ils n’ont pas de choix ? C’est formidable de voir comment les femmes se débrouillent pour faire vivre leurs familles. Je reste admirative quand je vois une femme commerçante sur sa moto, l’enfant dans le dos, un panier de fraise sur la tête, une balance dans la main gauche et un autre sac derrière.

Qu’est ce que les gens ne font pas pour vivre ? Ils vont même jusqu’à arroser les plantations de salades avec l’eau des égouts. Il faut voir comment les jeunes et particulièrement les enfants circulent à travers toute la ville de Ouagadougou pour vendre plusieurs sortes d’articles notamment l’eau. Aaah, l’eau !!! Chose rare au Burkina Faso. L’or, une voiture, une villa sont considérées comme précieuses dans certaines sociétés mais au Burkina, cela n’est pas le cas. L’eau est quelque chose de très précieux de telle sorte que quand une famille reçoit un visiteur, la première chose que l’on lui donne, c’est un verre d’eau. Cela signifie que cette famille accepte cet invité car elle lui a donné ce qu’elle a de plus chère.

 Je suppose que vous commencez à vous demander le rapport qu’il y a entre le titre et ce que j’ai dit jusque là. La foi par-dessus tout. Oui la foi, parce que ces quelques observations me font comprendre encore une fois que cette volonté qu’ont les gens pour vivre, ne relève pas d’une simple envie de vivre mais de la foi profonde qu’ils ont en l’Etre qui les porte, les supporte, les aime. Et cet Etre n’est autre que notre Seigneur et Sauveur Eternel de notre vie. Cette foi des burkinabè est  donc réelle, vivante. Elle se manifeste même à travers l’engagement des enfants, des jeunes, des parents envers notre Eglise. Chaque burkinabè a de la valeur aux yeux du Seigneur et a conscience que la contribution de chacun aussi minime soit-elle, est une nécessité pour rendre témoignage à l’œuvre de Dieu dans nos vies. Ici, chaque dimanche est une fête pour telle ou telle autre catégorie des chrétiens. Il y a la fête de la jeunesse chrétienne, de la fille catholique, de l’étudiante et élève catholique, des étudiants dans les milieux estudiantins, de la mère catholique, du père catholique et chaque fête a un groupe qui se charge de l’organisation donc qui en fait parti. La foi est donc une question vitale pour ces gens. Elle est pratique, vivante.

Vous aurez donc compris que j’ai parlé de la foi à la lumière de la vie quotidienne des gens qui m’entourent. Cela pour montrer que notre foi doit être permanente. Notre vie quotidienne ne doit pas être séparée de notre foi, de notre engagement envers l’Église. Notre lumière en tant que jeunes doit rester allumée et étant sel de la terre, nous devons aussi garder notre saveur. Soyons des témoins partout et dans tout ce que nous faisons et notre lumière éclairera tous nos frères et sœurs qui sont encore dans l’obscurité. Je suis sûre que l’engagement sincère des jeunes burkinabè au sein de l’Église incite les autres à agir, à servir notre Dieu. Soyons engagés nous aussi même dans les plus petites choses.

Qu’Il soit loué notre Seigneur, Lui qui était et qui est pour les siècles des siècles. Amen.

Violette CIMPAYE

Groupe de prière ICTUS

Aumônerie Étudiante Avignon

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Violette en stage en Burkina Faso »

  1. Merci chère Violette de ce très beau témoignage. On pense très fort à toi , merci de partager avec nous ta vie de quelques mois au Burkina Faso.Que Dieu te garde, même si je sais que tu es dans sa main.Béné et sa famille

  2. oh!oui!!merci petite violette!c\’est un bel hommage que tu rends.
    bon couRAge !(!!!!!)avec la chaleur!mais tu as l\’air d\’en avoir, alors ca va!
    c\’est chouette que tu écrives ici… on prend vite gout aux bonnes choses,alors …héhé!continue!!! on attend tes lettres ma belle!;)
    bisous glacés de paris,si ca peut te raffraichir un peu les joues,je t\’en envoies pleins!!!
    en union de priere
    flo!
     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s