Retraite en silence – POUR TOUS – été 2014

"Apprendre à vivre avec le Ressuscité"

Un temps cœur à cœur avec Dieu

23-28 août 2014

Notre-Dame de Quézac (aux Cévennes)

Une maison de la "Communion Sel de la terre"
 

_MG_0628 _MG_0650

Un temps de retraite en silence, pour plonger en Dieu, qui prend l’initiative de s’approcher de nous.

  • J’ai besoin d’une pause ou je cherche le calme et la paix intérieure
  • J’ai des décisions importantes à prendre
  • Je voudrais mettre devant Dieu des situations compliquées de mon passé
  • Je désire me ressourcer, avancer dans ma quête spirituelle, me laisser transformer toujours plus profondement par Dieu
  • Je voudrais prendre de l’élan pour me donner aux autres
  • J’aimerais faire l’expérience de la présence de Dieu, apprendre à prier
  • Je souhaite approfondir ma foi, apprendre à méditer la Parole de Dieu

Une retraite en silence avec la Famille Missionnaire Dialogue de Dieu c’est prendre cinq jours à l’écart pour laisser Dieu se communiquer dans l’intérieur. C’est une expérience qui transforme la personne, la met en marche et l’ouvre des perspectives nouvelles.

IMG_0702_DxOab
 
Photo: La Pentecôte, choeur de l’Eglise Saint Agricol
 
  • Cette année le thème sera: "Apprendre à vivre avec le Ressuscité". Jésus a promis à ses disciples d’être avec eux "tous les jours jusqu’à la fin du monde" (Mt 28,20). Il est donc présent aujourd’hui dans la vie de l’Église et dans notre propre vie. Et, alors, pourquoi nous ne le découvrons pas toujours aisément? Nous consacrerons ce temps de prière à approfondir la réalité de la présence amoureuse du Seigneur et à en vivre.
  • Enseignements: P. Cesareo Escarda, P. Paco Esplugues et Daniella Weddle

???????????????????????paco17082012021-001 (3)

  • Animation: Des membres de FMDD

Contact - fmdd: 04.90.82.17.87 / Isabel: 06.25.29.63.51

Places limitées

Publié dans couple et famille, jeunes, sessions-fmdd | Tagué , | Poster un commentaire

A propos de livres

"A la lumière de Vatican II.

Relectures du Visage du Ressuscité du P. Marie-Joseph Le Guillou"

Ed. Parole et Silence, juin 2014

 Gabriel Richi Alberti (dir.)

Auteurs : Mgr. A. Carrasco Rouco – Mgr. P. Chauvet – Card. G. Cottier – J. Prades Lopez – E. Michelin – Mgr. Ch. Morerod – Mgr. de Moulins-Beaufort – G. Richi Alberti – G. Salmeri – Ph. Vallin – I. Velasco Zamarreno
 
Le Visage-Le Guillou
 

Cet ouvrage est un recueil des contributions sur la participation du père Le Guillou aux travaux conciliaires, à partir de la 2e session en 1963, et sur l’apport à la compréhension de la dimension spirituelle, théologique et pastorale du Concile à travers ce qu’il écrit dans « Le Visage du Ressuscité » de la vision centrée sur le Christ et intérieure de Vatican II.

*****

"Le renouveau -pour la nouvelle évangélisation et pour la transmission de la foi- viendra de la redécouverte de Jésus-Christ, de sa vérité et de sa grâce, de son "visage", si humain et en même temps si divin, sur lequel resplendit le mystère transcendant de Dieu" Benoît XVI.

Le Pape fait appel ici à la catégorie du Visage, catégorie dont la racine est profondément biblique. Par là, il nous aide à saisir le lien qui existe entre le Concile Vatican II, la proposition de lecture du Père Le Guillou dans son œuvre d’introduction, et le chemin parcouru par l’Église, guidée par Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI, durant ces dernières cinquante années.

A travers les diverses interventions de ce Colloque, nous avons pu apprécier la valeur du "Visage du Ressuscité" comme instrument pour entrer plus profondément dans le Concile Vatican II. C’est le désir même de son auteur : "Dégager les lignes de force du Concile, ses arêtes maîtresses, en saisir l’esprit dans son jaillissement créateur, citer les textes conciliaires en gardant la liberté nécessaire pour dépasser leur lettre et les rejoindre dans leurs orientations les plus fondamentales, tel est pour moi l’objet de ce livre"

Gabriel Richi Alberti

Acheter on-line chez Amazon.com

Publié dans Livres | Tagué , , | Poster un commentaire

Ecole de la Mission Saint Paul, 2014-2015

"Journées missionnaires"

Année 2014-2015

Une occasion de se retrouver pour prier, se former et annoncer la Bonne Nouvelle. Le fruit de ce temps donné au Seigneur? La joie de se laisser transformer par l’Amour qu’Il est et devenir ainsi amour pour nos frères.

Programme: Prière, Enseignements, Partage, Mission, Témoignage, école adaptée aux plus petits, et  beaucoup plus…

  • Dates : Samedis 20 décembre, 21 février, 18 avril, 10-19 juillet (Festival d’Avignon)
  • Horaire : 14h00-17h00
  • Dimanche 14 juin (Paella festive de 12h30-15h30)

Quelques photos de la Mission à Pertuis (2007) et à Avignon (2012)

IMG_2008DSCF2147

IMG_2015P1000743

P1000737P1000741

* * *

L’École de la Mission Saint Paul

L’École de la Mission Saint Paul est une structure de formation missionnaire, spirituelle et théologique du diocèse d’Avignon, animée par la Famille Missionnaire Dialogue de Dieu, depuis juillet 2003. Elle a été fondée sous la demande de Mgr. Cattenoz, archévêque d’Avignon, qui a encouragé l’existence de cette structure de formation au service du diocèse.

L’École de la Mission saint Paul accueille, depuis ses débuts, des laïcs, des personnes consacrées et des prêtres, désireux de se laisser imprégner par un élan missionnaire enraciné dans un regard contemplatif. Son but est former des évangélisateurs, qui seront à leur tour des formateurs au service de l’Église diocésaine.

L’ensemble des sessions développe de manière unitaire et intégrative, la vie de prière, la réflexion théologique et l’annonce de l’Évangile au monde d’aujourd’hui. C’est pourquoi on cherchera à se laisser établir par Dieu dans un dialogue permanent avec Lui et à se soutenir dans le dynamisme de transmission de la Parole de Dieu. Ces sessions sont adaptées aux différents âges, afin que tous puissent devenir des témoins joyeux de l’Évangile de Jésus expérimenté dans leurs vies.

* * *

Un reportage sur l’Ecole de la Mission a été diffusé sur KTO dans le programme "La Vie des diocèses" avec Mgr. Cattenoz: Video kto (à partir de 15’15")

Publié dans école de la mission, couple et famille, diocèse d'Avignon, jeunes | Tagué , , , | 1 commentaire

Parcours Fondamental de Théologie 2014-2015

Cours de Théologie pour la Mission

« Que la Parole du Christ réside chez vous en abondance, et que sa paix règne dans vos cœurs » Col 3, 15-16

PC-Asellus

Télécharger ici le tract de l’année 2014-2015 en PDF: PFT_2014-15

HISTOIRE

Le Parcours fondamental de théologie de l’École de la Mission Saint Paul constitue une structure de formation théologique-missionnaire au service du Diocèse d’Avignon. Il a été fondé par la Famille Missionnaire Dialogue de Dieu en septembre 2005, et encouragé par Mgr. Cattenoz, évêque d’Avignon.

ESPRIT

Le but de ce parcours théologique est de nous introduire dans le trésor inépuisable de la foi, d’une façon simple et profonde. Nous parcourons les grandes lignes du mystère chrétien tels qu’ils se manifestent dans la Parole de Dieu et la Tradition, en approfondissant la sagesse de vie qui s’en dégage. Nous ne voulons pas nous limiter à une assimilation théorique, mais plutôt donner des clés spirituelles pratiques, permettant aux étudiants de découvrir que la foi chrétienne répond à leurs besoins les plus profonds, et qu’elle constitue un don immense et joyeux à offrir aux hommes.

A QUI S’ADRESSE-T-IL ?

Le parcours s’adresse à des baptisés qui, ayant une expérience du Christ voudraient la développer et la transmettre et qui participent d’une manière assidue aux "journées missionnaires" de l’École de la Mission Saint Paul. Ce sont des laïcs qui à cause de leurs multiples activités n’ont pas le temps de suivre des cours universitaires, et qui en même temps, par leurs inquiétudes et par la confrontation à laquelle ils se voient soumis dans leurs milieux, ne peuvent pas rester au niveau de formation qu’ils ont reçu dans la catéchèse.

* * *

Pour plus d’informations sur le développement du parcours, contactez: Ecole de la mission Saint Paul, FMDD – 04.90.82.17.87 / connaitrelechrist@yahoo.fr

Publié dans école de la mission, formation théologique | Tagué , , | Poster un commentaire

Année 2014-2015

Formation à la Transmission de la Foi

bandeau (2)

Le Studium de Notre-Dame de Vie à Notre-Dame de Sainte Garde (Saint-Didier) est un Centre International Catholique qui propose une formation de base à la fois théologique, spirituelle et pastorale. Il vise à l’acquisition d’une compétence théorique et pratique pour la transmission de la foi et l’éducation de la vie spirituelle.

Le Studium de Notre-Dame de Vie est un institut agrégé à la Faculté de théologie Teresianum et un lieu de formation aux ministères ordonnés. Il est habilité à délivrer: le Baccalauréat canonique (équivalent de la Licence en théologie) et la Licence canonique (équivalent du Master en théologie). Il peut délivrer également des attestations de formation en théologie. Le Studium est structurellement relié à l’Institut séculier de vie consacrée Notre-Dame de Vie. Il est reconnu par l’Académie d’Aix-Marseille comme Établissement d’enseignement supérieur privé.

Programme de l’année 2014-2015 en PDF sur FTF-2014-2015

Informations sur: STUDIUM

Publié dans diocèse d'Avignon | Tagué | Poster un commentaire

Témoignages Saint Jacques, mai 2014

Pèlerinage "Quittez vos tongues!"

Pour le pont de l’Ascension

"Ce bout de chemin nous aura initié à la "prière des pieds", la prière qui nous rend pauvre, qui nous met face à nos difficultés et à nos propres limites mais surtout la prière qui nous confie tout entier au Christ. Quel bonheur de partager ces moments!"

Sans titrek
Kassandra

****

Après notre première participation avec mon épouse en 2013, il était inconcevable de laisser filer l’aventure du chemin de St Jacques. Ma présence à cette 2° édition était essentiellement motivée par le désir de revivre ce moment particulier d’intense émotion lorsque le chemin de St Jacques 2013 est devenu Mon chemin de Foi, à la lumière de cette belle prière « Mon Cher Enfant ». Comme cette sensation d’étancher ma soif à la fontaine d’eau fraîche, j’éprouvais le besoin de revenir puiser à la source spirituelle !

Cette 2° édition a tenu toute ses promesses avec, dés le premier jour, la Grace de redécouvrir l’icône du « Retour de l’Enfant Prodigue » affichée dans notre petite chapelle de fortune au gîte du Carmel St Joseph à ST GUILHEM LE DESERT. Les journées de marche se sont succédées, rythmées par les temps de recueillement, de chants, d’échanges fraternels, de repas partagés, de cheminement en silence, d’homélies « survitaminées » du Père Paco pour tenir éveillé le pèlerin fatigué, d’animations au cours desquelles nous redevenions des enfants, oubliant nos soucis d’adultes : le temps d’une soirée nous nous improvisions comédiens dans des compositions hilarantes comme au soir de l’étape à JONCELS !.. Chacun a pu, selon sa forme physique et sous la Bienveillance du Ressuscité, relever le défi de repartir chaque matin pour arriver à LUNAS terme de cet inoubliable Pèlerinage. A ce titre, Alix et Raphaël ont donné un bel exemple de Courage et d’Humilité, source de motivation pour notre pèlerinage dans la vie quotidienne ! Une telle expérience invite à la générosité du cœur, facilitant les échanges dans une ambiance de grande Fraternité !

Merci à Paco notre guide spirituel, à Daniella pour son organisation réglée telle une mécanique de précision, à Cristina, Céline, Ségo pour leurs enseignements personnalisées et l’animation du groupe, à Robert « chef scout » et sa remarquable maîtrise du terrain.

Sans titre

Jean-Louis Bongiraud

*****

J’ai toujours beaucoup entendu parler du chemin de Saint Jacques de Compostelle et chaque fois je me disait: ”Oui, ce serait intéressant de le faire un jour mais pour l’instant… c’est trop fatigant!”
Mais cette année j’ai eu l’occasion de pouvoir dire OUI à cette expérience. Et j’ai fait le bon choix. Pour résumer cette expérience je choisirais trois mots : CHEMIN, FRATERNITÉ et PAIX.
CHEMIN bien sûr parce qu’on a bien marché pendant 5 jours ! On apprend à marcher dès qu’on est tout petit et c’est à cet âge-là qu’on découvre que ce n’est pas quelque chose d’impossible, il suffit de faire le premier pas et après c’est fait ! Mais pendant ce chemin il faut apprendre à cheminer avec le cœur aussi…on s’aperçoit donc que faire le premier pas n’est pas si facile, mais une fois qu’on le fait…Quelle joie de nous voir en marche !!!
FRATERNITÉ parce que pendant le chemin j’ai eu la possibilité de parler avec toutes les personnes de notre groupe, nous avons partagé nos expériences de foi avec une simplicité incroyable, nous nous sommes posés des questions et on a cherché à trouver des réponses ensemble…nous avons vécu ensemble la prière et la messe quotidienne…nous avons vécu une vraie fraternité !!!
PAIX parce que c’est le cadeau que le Ressuscité fait aux Apôtres et qu’il a fait à moi aussi à la fin de ce pèlerinage. Physiquement on est rentré à Avignon donc on pourrait dire que cette expérience est terminée… NON ! C’est maintenant que le Vrai Chemin commence…le Chemin de la Vie ! Il n’y a pas de place pour la nostalgie, cette paix qui vient du Ressuscité nous permet de cheminer dans notre quotidienneté, dans notre extraordinaire vie ordinaire !!

Sans titre (2)

Federica Arolli

 

Publié dans paroisse St Agricol, sessions-fmdd | Tagué , , , | Poster un commentaire

Témoignages de jeunes-ados, avril 2014

"En route vers Saint Jacques"

Avec des jeunes-ados de l’Ensemble Louis Pasteur (Avignon)

Télécharger l’article en PDF

local/cache-vignettes/L440xH331/st_jacques-256bf-c0923.jpg

Depuis des siècles, le pèlerinage de Saint Jacques est une source de rencontre avec Dieu, avec les autres et avec nous-mêmes, offerte à tous ceux qui veulent le parcourir. Dieu continue aujourd’hui à être bien présent et prêt à nous remplir de ses dons dès que nous osons mettre nos chaussures de marche et quitter nos assurances et nos routines.

C’est avec cette certitude que pour la quatrième fois, l’Ensemble Scolaire propose ce pèlerinage. Près de 50 collégiens, lycéens et accompagnateurs, ensemble, année après année, nous marchons 70 kilomètres pendant 5 jours. Cette fois-ci nous avons continué la route que nous avions commencée à Fréjus en traversant le Vaucluse. Des villages qui font partie de notre patrimoine, comme Roussillon, Fontaine de Vaucluse, Opède, ou encore l’abbaye de Sénanque nous ont accueillis pendant ces jours de pèlerinage. Partout nous avons pu vivre la joie, la fraternité et l’amitié avec Dieu, lui qui toujours si discret dans notre vie n’hésite pas à venir à notre aide pour nous soulager de nos fardeaux et nous donner sa force pour surmonter les obstacles de notre vie.

Quoi de plus simple et en même temps de plus extraordinaire que de pouvoir se découvrir soi-même en se dépassant, en réussissant à marcher avec nos sacs à dos quand d’habitude nous avons du mal à aller acheter le pain dans la boulangerie d’à côté, à pied, ou à nous ouvrir à l’autre, spécialement à celui que nous ne connaissons pas ou à celui que nous n’avons pas envie de rencontrer. Pendant ces jours où nous avons quitté nos habitudes nous avons pu découvrir la merveille de la vie, de l’amitié, de la joie sincère et simple qui consiste à être bien dans ses baskets et à partager avec les autres les talents que Dieu nous donne à chacun. Ainsi nous découvrons rapidement qu’ensemble, nous sommes riches de dons. Là où je ne peux plus, il y a toujours un autre qui continue à boire à la source dont jaillissent l’espérance, la confiance et la joie.

Et oui, d’année en année on est de plus en plus nombreux. Quoi d’étrange à cela ? Quand on a trouvé un trésor, n’avons-nous pas envie de le partager ? Ainsi, quand on a cheminé sur les routes de Saint Jacques on voudrait que tout le monde puisse le vivre au moins une fois dans sa vie.

local/cache-vignettes/L76xH117/img_3432jpg-0b09-5d93d.jpg

Cristina Sosa, adjointe

****

Cette année pour la deuxième fois consécutive, je me retrouve une semaine sur les chemins de St Jacques de Compostelle et je ne m’en lasse pas. Il me permet de retrouver des amis que je ne vois que là, d’apprendre à mieux connaître certaines personnes du lycée ou du collège et à découvrir des gens. Le pèlerinage de St Jacques nous permet d’être nous-mêmes tout simplement. Bien sûr nous marchons, mais ce que nous vivons est au-delà de la marche parfois fatiguante. St Jacques nous apprend à vivre en communauté dans nos petites tâches ménagères en groupe qui deviennent très vite un jeu : faire les sandwiches est un défi à relever, laver le sol et la vaisselle se transforme en combat… tout cela dans la joie et la bonne humeur J !!

Nous marchons la journée à notre rythme, aidant ceux qui en ont besoin, intégrant les « petits nouveaux », rigolant avec les « anciens », chantant des chants un peu rengaines, jouant à fond notre rôle d’Ange gardien, parlant, parlant, parlant…

Nous avons aussi des temps forts pendant les veillées. Dans ces moments, on en apprend plus sur nous-mêmes, sur notre vie, sur nos choix qui nous emportent, sur le regard des autres qui nous empêche d’agir comme on voudrait. Pendant la veillée à l’église, nous avons chacun reçu une parole de la Parole de Dieu. Elle arrive toujours à point nommé dans notre vie car le Seigneur nous parle à travers. C’est la veillée qui m’a le plus marqué cette semaine mais les autres étaient, bien sûr, géniales et pleines d’émotions.

J’espère arriver un jour jusqu’à la ville de St Jacques elle-même et je continuerai encore toute ma scolarité de venir cheminer avec cette grande famille que sont les pèlerins de st Jacques !!

Lucie, lycéenne

local/cache-vignettes/L440xH330/st_jacques_364b3-fd38b.jpglocal/cache-vignettes/L440xH330/st_jacques_24e72-3910e.jpg
*****

Ce que j’ai ressenti : on s’entraide tous et il y a de la solidarité. On chante, on fait plein de trucs et il y a une bonne ambiance. On est tous heureux d’être là et c’est cool !!!

Moïra, 6ème

****

Cette année, je parcourais pour la deuxième fois les chemins de St Jacques avec le lycée. Je connaissais pas mal de monde donc mon intégration n’a pas été compliquée. St Jacques, c’est une accumulation de petites choses qui vous font sourire pour résumer. Par exemple, un lit, et votre journée est réussie !

C’est les vacances les plus simples, mais aussi parmi les plus belles et les plus mémorables. Et pour cause ! Les personnes qui vous entourent sont elles-mêmes. St Jacques est en effet un pèlerinage génial en partie grâce à la manière d’être des autres. On peut être soi-même sans craindre le regard des autres.

Au début, cela vous paraît impensable –être soi-même, quelle idée !- mais, dès le deuxième jour vous vous révélez tel que vous êtes. De plus, tout le monde peut faire ce pèlerinage ; collégiens comme lycéens, croyants ou non, et je pense que c’est certainement nos différences qui nous rassemblent et nous rapprochent. Cette année, nous avons formé une vraie famille, la famille de St Jacques, et c’est une famille bourrée d’amour, de partage et d’entraide. C’est pour cela que j’aime marcher aux côtés de ces gens-là : parce qu’ils sont tous formidables autant les uns que les autres. Alors oui, c’est vrai, on a des têtes de sdf, des cernes, on transpire, on a faim, mais notre manque n’est présent qu’au niveau matériel : humainement, c’est juste… parfait.

Je ne pense pas pouvoir « mieux » décrire ce qu’est le pèlerinage que j’ai vécu. Je crois néanmoins que chacun devrait se pencher un peu plus sur le sujet et voir ces vacances comme des vacances « différentes » mais de façon positive. Il est vrai que l’on peut passer pour n’importe qui lors de cette expérience unique mais, si vous la vivez ne serait-ce qu’une fois, vous comprendrez pourquoi nous sommes tous fiers et comblés de l’avoir fait.

Je finirai en disant que cette « randonnée » c’est avant tout de la marche, du partage, des rencontres inoubliables, des soirées géniales, des sourires échangés, des animateurs au top, des jeunes motivés et à l’écoute, des temps de prière, enfin bref : des vacances inoubliables.

Saint Jacques, il faut le vivre pour le comprendre.

Inès, lycéenne

*****

J’ai beaucoup apprécié le Chemin de St Jacques. Au début, dans le car, on était assis par groupe, c’est-à-dire avec nos amis, alors qu’au retour on était tous « mélangés » que l’on soit collégien ou lycéen. Cela prouve que ce chemin nous a permis de nous faire des amis. De plus, j’ai apprécié la joie qu’on a eu à chanter le Seigneur. Par exemple, lorsque l’on marchait en montant, on chantait les louanges au Seigneur pour nous donner du courage –et ça marchait ! – et nous réunir. Un autre exemple : le jeudi soir on mangeait de la pizza (on était super content), on était assis tous ensemble et on commence à louer le Seigneur parce qu’on était heureux ! J’ajoute que les enseignements m’ont permis de réfléchir et de faire le point sur moi-même. Le Chemin de St Jacques est à faire au moins une fois dans sa vie ; on en garde de supers souvenirs, moraux ou spirituels.

Philippine, lycéenne

Publié dans enfants, jeunes, paroisse St Agricol, sessions-fmdd, témoignages | Tagué , , , , | Poster un commentaire